samedi 31 décembre 2016

Les sortilèges du désir de Nancy McKenzie - Le Prince du Graal, tome 2

"Une heure avant le coucher du soleil, le premier des navires d'Arthur se glissa dans le port breton sur une mer lisse comme du verre."
Le temps de la prophétie est arrivé : Galaad doit désormais se battre avec les hommes et contre les principes fanatiques, inculqués par son éducation. Il doit se consacrer à la quête que lui a confiée le roi Arthur, juste avant de mourir, et qui se dérobe sans cesse. La Dame du Lac se serait-elle moquée de lui ?
Alors qu'il lutte de toute son âme pour donner un avenir à la Bretagne, il est incapable de dominer son passé. Ses ennemis se nomment Lancelot, son propre père, ou bien Perceval, son meilleur ami. En outre, lui, le plus redoutable de tous les chevaliers de la Table Ponde, affronte maintenant un adversaire plus terrible encore : lui-même. A l'heure où il devrait se montrer le plus vertueux de tous, il ne fait preuve d'aucune indulgence à l'égard d'autrui et doit vivre avec le pire des péchés sur la conscience. Proscrit, honteux, humilié, il erre sans but, semble-t-il, à l'écart de tout et de tous. Loin de sa mission et plus loin encore du Graal. Et ce sont les femmes, qu'il hait, méprise et redoute, qui deviennent son ultime et sa plus formidable épreuve...
J'ai mis plus de temps que prévu pour lire les suites des aventures de Galaad (rien que 3 ans !^^), et c'est bien dommage, car la lecture a été absolument captivante, malgré quelques longueurs.
Et pourtant, il y a quelques éléments qui m'ont profondément agacée (et non, il ne s'agit pas de l'antipathique Galaad !). Je m'en vais d'ailleurs les mentionner de suite pour me consacrer ensuite entièrement aux points positifs du roman :
♦ certaines scènes sont un peu surjouées juste pour accentuer leur côté mélodramatique (ex. page 160)
♦ la volte-face peu convaincante et un peu trop appuyée de deux personnages, en totale incohérence avec leur comportement précédent ou les propos qu'ils ont assénés et répétés à l'envi
Or donc, comme souligné lors de ma première chronique, l'édition française a découpé l'édition originale en deux tomes. Ce tome-ci comprend les livres deux et trois qui se déroulent respectivement la dernière année du règne d'Arthur Pendragon puis la 7è et 11è année du règne de Constantin (à noter que les noms de certains protagonistes ne sont plus traduits tout à fait comme dans le tome 1).
Au début du livre, Arthur et ses guerriers se rendent sur le continent pour aider leurs alliés à vaincre les Bourguignons, armés par l'empereur romain. Nous apprenons également que Lancelot a été banni il y a cinq ans pour le meurtre de Gareth, meilleur ami de Galaad et frère de Gauvain qui ne pensent tous deux qu'à le venger. Le Roi souhaite ardemment une réconciliation entre Lancelot et Gauvain, qui accepte seulement de remettre sa vengeance après la bataille, et Galaad, qui lui pardonne finalement la mort de Gareth mais refuse de combattre à ses côtés tant qu'il ne renonce pas à son amour pour la Reine.
«Galaad, ne peux-tu trouver en toi un cœur de fils ? Il t'aime profondément et tu ne lui rends que du chagrin.»
(page 18)
Dans ce tome, l'auteure revient sur certains épisodes qui avaient été abordés, ou juste suggérés dans le précédent, en  nous fournissant cette fois des réponses à nos questions. Enfin presque, car parfois, ces réponses diffèrent selon le personnage qui les donne.
Nous assistons à la rencontre entre Galaad et son jeune cousin Perceval.
Aux inimitiés que le fils de Lancelot se créent à cause de ses préjugés et de son intolérance. Ainsi, par ses propos insultants et peu chrétiens, l'adolescent se fait un ennemi mortel de Mordred qui lance une malédiction sur lui :
«Tu ne connaîtras que ta propre voie. Seul. Indésirable. Ne suivant ni ne menant personne. Sans foyer, ni cœur. L'honneur de ta maison mourra avec ton père qui mérite un meilleur fils toi.»
(page 85)
Nous nous rendons compte que, si Lancelot bénéficie de l'admiration sans faille des hommes et des femmes par la noblesse de son comportement, son fils ne paraît pas très apprécié. Quelqu'un insinue même que le Roi ne tolère sa présence à ses côtés que parce qu'il est le fils de Lancelot (page 20). D'ailleurs, Galaad passe pour un fou aux yeux d'un grand nombre à cause de son fanatisme religieux et de son intolérance. C'est pour cette raison, et pour avoir insulté la Reine, que le Roi lui confie la quête du graal et de la lance (alors que cela était apparu comme un honneur dans le tome 1), pour à la fois l'éloigner, lui imposer une pénitence et lui chercher un noble but.
«Pauvre garçon malheureux ! Si seulement tu avais gardé un peu de pitié dans ton cœur !»
(page 97)
Tout le Livre deux et trois porte en fait sur la comparaison entre Lancelot et son fils, au désavantage du dernier qui, malgré son courage et son aspiration à la pureté, se conduit sans honneur à deux reprises : quand il se lance à la poursuite de brigands aux côtés de son père et lors de ses retrouvailles avec Dandrane. La révélation de sa véritable nature va plonger Galaad dans la plus profonde désespérance. Alors qu'il considérait les faiblesses des autres avec le plus grand mépris, comble de l'ironie, il va se retrouver dans leur situation. A partir de ce moment, il va tenter de devenir digne de ce père qu'il a tant haï, en accomplissant son devoir quoiqu'il lui en coûte. Et c'est une fois qu'il croit avoir perdu tout droit à l'estime de ses semblables que Galaad s'humanise enfin, comprenant les souffrances et les états d'âme des autres. Il devient ENFIN sympathique au lecteur ! En perdant son arrogance, Galaad gagne en effet notre compassion. On ne peut  qu'être touché par sa prise de conscience et ses efforts pour s'amender.
Malgré les conseils avisés de ses mentors, sa route a été longue à la compréhension des autres. L'adolescent s'est souvent mépris sur les motivations de Lancelot, de Guenièvre ou de Mordred, leur prêtant injustement des intentions viles. Mais c'était passionnant de suivre le jeune Galaad dans cette quête initiatique et douloureuse. Le lecteur suit finalement le même chemin que lui et se met à le comprendre. A comprendre que le garçon n'a été qu'une victime de l'enseignement fanatique reçu de sa mère et d'Aidan, le prêtre manipulateur. Secrets et ragots ont empoisonné son enfance et son adolescence, passées loin d'un père dont il ne cherchait finalement qu'à attirer l'attention et l'amour.
«Suis ton cœur. Telle est la clé de ta quête. Suis ton cœur et tu ne pourras échouer.»
(page 227)
Par ailleurs, j'ai beaucoup aimé la manière dont la figure de Mordred était revisitée. L'auteure  ne le dépeint pas comme le prince maléfique et sournois des versions habituelles. Cependant, elle respecte point par point l'épisode de la traîtrise de Mordred et de la mort d'Arthur mais en les présentant sous un tout autre angle.

Pour conclure, une revisite du mythe arthurien absolument passionnante. L'écriture très évocatrice de Nancy McKenzie nous immerge totalement à cette époque semi-légendaire tout en se jouant du lecteur qui se perd en conjectures sur les motivations réelles des protagonistes. Car secrets et rumeurs maintiennent longtemps le mystère autour de la vérité. Et même quand celle-ci semble se dévoiler, elle est tributaire du point de vue de celui qui la raconte...
J'avais peur de détester jusqu'à la fin Galaad mais les épreuves qu'il traverse lui apportent l'humilité et la compassion qui lui faisaient cruellement défaut, le rendant beaucoup plus sympathique. Je laisse d'ailleurs le mot de la fin à ce héros si particulier et que l'on aura mis du temps à aimer :
«Je ne sais pas ce qu'est le Graal. Je soupçonne qu'il n'est rien de plus qu'un miroir du cœur.»
(page 400)
Mes autres avis sur la saga : tome 1 ♦ tome 2 ♦ [saga terminée]
 
Nancy McKenzie est un auteur, née aux États-Unis en 1948. Passionnée par la légende du Roi Arthur, chacun de ses romans est centré sur un personnage ou une histoire secondaire du cycle arthurien. McKenzie s'inspire des nombreux auteurs ayant travaillé sur la légende pour créer une histoire détaillée et riche, en s'attachant aux êtres humains plutôt qu'aux reliques sacrées et à la magie, même si ceux-ci sont malgré tout présents dans ses romans.
Challenge "ABC 2016 - Littératures de l'imaginaire..." de Mariejuliet
Ma 15ème participation au challenge de Mariejuliet.
Challenge Légende arthurienne
Ma 11ème participation au challenge d'Auudrey.
La rue au Moyen Âge de Jean-Pierre Leguay
Ma 16ème participation au challenge d'Hérisson -
Challenge Histoire
 Ma 70ème participation au challenge de Lynnae - rencontre avec Childebert, le roi des Francs
Logo Livraddictbabelio
booknode

jeudi 29 décembre 2016

Challenge des 12 thèmes organisé par A-Little-Bit-Dramatic


Quand j'ai lu la très jolie présentation des thèmes, je n'ai pu que craquer... je suis faible !

Durée :
du 1er janvier  au 31 décembre 2017

Inscriptions :

Principe :
Lire un livre correspondant au thème du mois !

Les thèmes :

Janvier :
 "Un plaid, une cheminée, un chocolat chaud"
une lecture qui sent bon le feu de cheminée et qu'on a envie de lire en se blottissant chaudement avec un plaid et une boisson chaudeMon choix :
Avis de tempête de Angéla Morelli (nouvelle)

Février :
"Cœurs sur toi "
février, c'est le mois des amoureux. Si on lisait une romance ? Epoque, lieux, vous avez l'embarras du choix
Mon choix :Les Dames de Riprole, tome 2 d'Eve Terrellon

Mars :
"My tailor is rich"
un livre dont l'action se passe en AngleterreMon choix :
Sorcha de Mallaig de Diane Lacombe
 

Avril :

"Plume d'oie et cire à cacheter"
un classique de la littérature, française ou internationale
Le corsaire rouge de James Fenimore Cooper

Mai :
"Têtes couronnées"
un roman ou une biographie dont le personnage central est un roi ou une reine
Mon choix :Le Lit d'Aliénor, intégrale de Mireille Calmel

Juin :
"Du Saint-Laurent au Rio Grande"
un livre dont l'action se passe en Amérique
Mon choix :Montana 1948 de Larry Watson

Juillet :
"Lecture sur le sable"
un livre idéal pour la plage, que vous soyez en vacances ou non
:Déferlante de Lily Haime

Août :
"Empreintes "
ce mois-ci, je vous propose de lire un roman policier. On en a tous dans notre PAL ! ! Encore une fois, le choix de l'époque, du lieu, des personnages, est libre

Septembre :
"Grande Découverte"
ce mois-ci, nous lirons un livre d'un auteur dont on découvre l'œuvre
Mon choix :Plus tard ou jamais d'André Aciman

Octobre :
"Rose"
parce que c'est Octobre Rose, nous lirons donc un livre dont la couverture sera rose ou possédera des touches de rose
L'escalier en colimaçon de Daphné Du Maurier

Novembre:
"Thé matcha et poivre du Sichuan"
un livre dont l'action se passe en Asie, tous pays confondus
Mon choix :La Cendre et le Jasmin de Sylvie Dervin

  Décembre :
"Noël et ses merveilles"
un livre dont le thème central est...Noël, bien évidemment !
Mon choix :

mercredi 28 décembre 2016

Boy's Love : Le squatteur de Céline Mancellon (nouvelle)

"Cael Morgan ne rêvait que d'une seule chose : rentrer enfin chez lui prendre une douche et dormir."
Cael Morgan est un trentenaire accompli qui ne doit tout qu'à lui-même : un excellent job, un superbe loft, des costumes sur mesure…

Sauf que, dans sa vie sentimentale, c'est le désert de Gobi !

Et pour cause, depuis son adolescence, il est fou amoureux de son ami d'enfance, le très charismatique et viril Marc Killant.

Un soir, après avoir fêté le énième mariage de ce dernier, il rentre chez lui et découvre un inconnu dans son appartement… Qui est ce jeune homme blond au regard indolent ?!

Je ne vais pas répéter la quatrième de couverture, juste vous dire que j'ai passé un très agréable moment de lecture en compagnie de Cael et de son envahissant, super collant, très entreprenant mais adorable punk Ian, accessoirement petit-frère de son meilleur ami, Mark Killant. Car Ian, amoureux du trader depuis l'adolescence, a décidé de prendre les choses en main, et quand j'écris en main, ce n'est pas une figure de style...^^ Bref, le couple formé par Cael et Ian est vraiment attendrissant et rafraîchissant. Ian est irrésistible avec son sourire indolent et sa façon bien à lui de déstabiliser l'ami de son frère... et Cael est touchant dans la découverte de son désir et ses vaines tentatives pour s'y soustraire.

Malgré le plaisir que j'ai éprouvé à la lecture de cette nouvelle, je ne peux m'empêcher d'émettre quelques réserves :
♦ la présence de quelques coquilles, fautes de français ou tournures maladroites
♦  le terme répétitif de " trentenaire"
♦ les quelques facilités narratives auxquelles cède l'auteure pour faire avancer son intrigue, notamment la discussion mouvementée entre Marc et Cael pile poile à l'endroit qu'il faut (même si cela a occasionné quelques beaux échanges)
♦  enfin, à un moment, on a l'impression que Cael est dans le deni de son orientation sexuelle (page 6) alors qu'un peu plus tard (22 pages plus loin pour être précise), il avoue avoir toujours su son homosexualité. Je ne sais pas si cette confusion est voulue par l'auteure pour mieux souligner l'impact déclencheur de sa rencontre avec Ian, mais cela m'a un peu perturbée.

Malgré tout, la lecture de cette romance a été absolument délicieuse.

(sources : Babelio)

Céline Mancellon  Céline Mancellon née le 31 juillet 1977, après avoir été bercée dans l'univers de L'Égypte ancienne, la Mythologie et les romans Arthuriens, elle écrit sa première nouvelle à l'âge de 10 ans, basée sur la découverte du tombeau de Ramsès II.
Au collège, sa lecture prend un tout autre tournant en découvrant les oeuvres fascinantes de Stephen King à qui elle voue une admiration sans bornes.
Elle lira aussi Dracula de Bram Stoker et Frankenstein de Mary Shelley, le début d'un fabuleux déclic.
Ce n'est que bien des années plus tard, qu'elle plonge dans le monde de la Bit-Lit et de la romance paranormale.
De cela naîtra plusieurs projets.
Céline aime partir à l'aventure du mélange des genres, son style peut varier d'une oeuvre à l'autre, autant de défis qu'elle aime relever.
Bit-lit, comédie romantique, dystopie, thriller... Autant de mondes qu'elle prend plaisir à visiter pour nourrir le sien.
Ma 5è participation au challenge de Ichmagbücher - (romance érotique)
Challenge organisé par Iluze (12/12)
babelio
Logo Livraddict
booknode

lundi 26 décembre 2016

Challenge "ABC 2017 - Littératures de l'imaginaire..." organisé parMariejuliet

Challenge "ABC 2017 - Littératures de l'imaginaire..." organisé par Mariejuliet

Le règlement du challenge

Le principe du challenge est de lire 26 livres entre le 1er janvier et le 31 décembre 2017, en respectant le principe «une lettre, un auteur». 

Il faut donc choisir un auteur par lettre, dans les genres littéraires entrant dans la catégorie imaginaire :

- Fantasy
- Fantastique
- Science-Fiction
- Et tous leurs dérivés (bit-lit, dystopie, steampunk, etc.)

Les récompenses

A la fin du challenge, une médaille est décernée aux participants ayant atteint un certain degré d'avancement dans le challenge :

- Médaille d'or : 26/26
- Médaille d'argent : 20/26
- Médaille de bronze : 15/26
- Médaille de chocolat : 10/20

Et le petit bonus pour les motivés : la médaille de platine. La médaille sera attribuée à tous les participants ayant au minimum atteint la médaille de chocolat et qui n'auront effectué au maximum que 3 changements par rapport à la liste initiale qu'ils se seront fixés lors de l'inscription.

liste non définitive

ANONYME, Bourbon Kid, tome 2 (fantastique) 3/26
B ISHOP Ann, Fille de sang (fantasy)
C ERUTTI Fabien, Le Bâtard de Kosigan, tome 1 (fantasy) 4/26
D EL SOCORRO Jean-Laurent, Royaume de vent et de colère (fantasy)
E BLY Philippe,  Celui qui revenait de loin (SF)
F ETJAINE Jean-Louis, Lliane (fantasy)
G ODDYN Régis, Le Sang des 7 Rois, tome 1 (fantasy)
H UXLEY Aldous, Le meilleur des mondes (science-fiction)
I
J ennifer TELLIER, L'Assoupi (fantasy) 1ère tricherie 2/26
K NIGHT E.E., L'âge du feu, tome 2 (fantasy)
L AWHEAD Stephen, Le Cycle de Pendragon, tome 3 (fantasy)
M
N IOGRET Justine, Mordred (fantasy) 1/26
O RWELL George, 1984 (science-fiction)
ANIER-ALIX Claire, Dragons, tome 1 (fantasy)
Q uestion de temps, de E.R. Link (1è tricherie) (steampunk)
R YLIA Diane B., Chevalier Noir, tome 1 (fantasy)
S ALVATORE R.A., Les Royaumes Oubliés : La Légende de Drizzt, tome 03 (fantasy)
T HREHOUT Sébastien,  La Table des Immortels, tome 2 (fantasy)
U
V ADI Victoriane, Nox Arcana, tome 1 (fantastique)
W ELLS H.G, La Machine à explorer le temps (science-fiction)
X COLLECTIF, De Brocéliande en Avalon (fantasy)
Y
Z IMMER BRADLEY Marion, Le cycle d'Avalon, tome 2 (fantasy)

dimanche 25 décembre 2016

Le Roi Squelette - l'intégrale de Serge Brussolo

"Une silhouette monstrueuse courait entre les dunes aplaties, à la lisière de la lande."
Ayant endormi les dieux au moyen d’un sortilège, le roi Squelette et ses démons ont usurpé leur trône et, depuis, font régner la terreur sur le royaume, devenu la proie des pires abominations.

Shagan, né sans jambes à la suite de la malédiction, est l’esclave d’un sorcier qui forge des armes et des cuirasses magiques. Il a pour compagne de captivité Junia, la géante au passé mystérieux, dont la force physique se double d’un appétit d’ogresse pour le moins inquiétant. Bien malgré eux, les deux amis vont se retrouver chargés par les dieux d’une terrible mission : en finir avec le roi Squelette et restituer le trône à ses véritables propriétaires !

Commence alors une quête effrayante qui va les amener à braver la mort, les métamorphoses et la damnation.
Quand ma fidèle comparse, Cassie, m'a proposé il y a maintenant presque deux mois de lire ce roman en commun, j'ai accepté avec grand plaisir (on doit avoir encore une bonne trentaine de romans en commun dans nos PAL, ce qui nous laisse de belles lectures en perspective... huhuhu...).
Comme vous le constatez, j'ai mis du temps à écrire cette chronique tout simplement parce que je ne savais pas trop comment l'aborder ni quoi dire. Pourtant j'ai beaucoup aimé ce roman, même s'il me laisse par certains aspects sur ma faim.

Ainsi que la préface nous l'apprend, cette intégrale, qui n'en est pas tout à fait une, regroupe une partie des péripéties de deux personnages emblématiques de la saga du Roi Squelette contenues dans les ouvrages suivants : Le Tombeau du roi Squelette et Le Dragon du roi Squelette.

Chaque chapitre raconte donc une aventure différente, même si un fil rouge dirige les actions de nos deux héros atypiques, Shagan le cul-de-jatte insolent, abandonné à sa naissance par sa mère, et Junia, l'ogresse obèse qui cache un terrible secret.
Les aventures de ces deux héros peu conventionnels sont très agréables à suivre, j'ai particulièrement aimé les récits sur l'enfance de Shagan (très poignant) et de Junia,  ainsi que le passage dans la ville des statues et dans le temple des dieux endormis... L'auteur fourmille d'idées originales et insolites même si l'univers décrit est très sombre, mais cette noirceur est contrebalancée par l'humour vachard de Shagan. J'ai adoré ses joutes verbales, ses réflexions grossières et cocasses, son caractère totalement décalé et décomplexé.

Même si j'ai beaucoup aimé l'ouvrage, j'ai trouvé parfois quelques longueurs à certains passages (que je lisais en diagonale du coup !!) et les chapitres assez inégaux en qualité. Alors que j'attendais avec impatience la confrontation de nos deux anti-héros à ce fameux Roi squelette, j'ai été déçue que l'on ne s'y attarde pas davantage et qu'elle soit traitée de manière aussi expéditive, si bien que l'on trouve les explications du démon un peu tirées par les cheveux. Et c'est d'autant plus frustrant que certaines de nos questions resteront finalement sans réponse.

Pour conclure, des aventures aussi foisonnantes que captivantes (pour la plupart !^^) avec deux héros très intéressants et très attachants... Certaines scènes m'ont littéralement fait pleurer de rire !
(sources : k-libre)
Serge Brussolo
Enfant, Serge Brussolo, qui est né à Paris en 1951, connait des problèmes de sante, qui le forcent à rester longtemps alité. C'est à ce moment, contraint mais pas forcé, qu'il développe une passion pour la lecture et pour l'écriture. Après des études de Lettres, Serge Brussolo se destine au professorat. Sauf qu'au moment de passer le concours, il change d'avis. Le début des années 1980 le voit tracer son chemin dans les littératures de l'imaginaire. Plus spécifiquement dans la science fiction. Primé successivement pour des nouvelles, des recueils de nouvelles et des romans, il s'oriente vers les livres d'horreur et d'épouvante. Approche le thriller et le roman policier. Il obtient en 1994 le Prix du roman d'aventure pour Le Chien de minuit et celui de Masque de l'année pour Conan Lord, carnets secrets d'un cambrioleur. Au cœur de ses thrillers se retrouvent nos pires angoisses, et l'on a du mal à faire l'exacte différence entre les vivants et les morts, l'animé et l'inanimé. Serge Brussolo écrit également des romans pour la jeunesse. Par ailleurs, il a été un temps directeur de collection au Masque, de 1990 à 2003.

Challenge "ABC 2016 - Littératures de l'imaginaire..." de Mariejuliet
 Ma 14ème participation au challenge de Mariejuliet.
Challenge "Littérature de l'Imaginaire organisé par Amarüel - 5è édition
Challenge Littérature de l'Imaginaire organisé par Amarüel (124)
Meurtres sur le Palatin de Cristina Rodríguez - Une enquête de Kaeso le prétorien, tome 2
Challenge organisé par ZinaLicorne - thème 2 : Un livre dont le titre suggère l’angoisse, la peur
babelio
Logo Livraddict
booknode

Challenge "Littérature de l'Imaginaire organisé par Amarüel - 5è édition

Challenge "Littérature de l'Imaginaire organisé par Amarüel - 5è édition
Organisé par Amarüel, les inscriptions peuvent se faire sur Livraddict ou sur son blog.

Le but du challenge :

Lire et de chroniquer des ouvrages appartenant à la littérature de l'imaginaire, à savoir :
- la Fantasy
- la Science-Fiction
- le Fantastique
(avec leur sous-genres comme la dystopie, la bit-lit etc.).

Les ouvrages peuvent être des romans, des nouvelles (anthologie complète), des essais, des mangas, des bandes dessinées, des comics, des magazines spécialisés comme Bifrost qui propose un contenu textuel ... En format papier ou numérique.

Timeline du challenge :

Démarrage du challenge : 1er Décembre 2016
Fin du challenge : 31 Décembre 2017 (soit 13 mois et non 12)
Fin des inscriptions : 1er Janvier 2017

Les échelons :

Ils déterminent le nombre minimum d'ouvrages que l'on doit lire et chroniquer pendant le challenge. On peut changer d'échelon au cours du challenge.

Échelon 1 : Atterrissage dans l’irréel : au moins 12 livres
Échelon 2 : Petit pas dans l'ailleurs : au moins 24 livres
Échelon 3 : Plongée dans l'inconnu : au moins 36 livres
Échelon 4 : Immersion dans le vide : au moins 48 livres
Échelon 5 : Absorption dans l'étrange : au moins 60 livres
Échelon 6 : Fusion dans l'utopique : au moins 72 livres
Echelon 7 : Je lis donc je chronique : au moins 100 livres
Échelon 8 : Synchronisation avec la page : au moins 130 livres

Les catégories :

En plus de l'échelon, il  faut ajouter une difficulté (ou non) en choisissant une des catégories qui suit.

/! On peut choisir deux catégories, mais attention à ce que ces catégories soient cumulables (la C et A ne sont pas compatibles par exemple) /!

Catégorie A : Ange gardien de la Simplicité - Le challenge reste comme il était jusque-là, à savoir tous les supports sont acceptés et vous lisez tous les genres des lectures de l’imaginaire.

Catégorie B : Banshee de la Double page - Vous choisissez de ne lire que deux genres que vous signalerez lors de votre inscription (par exemple : Fantasy/SF ou SF/Fantastique ou Fantasy/Fantastique). Tous supports confondus.

Catégorie C : Cerbère des Mots - On bannit les BDs et les mangas, la place est réservée aux romans uniquement. Tous genres confondus.

Catégorie D : Dragon de la Multidisciplinarité - Vous devrez choisir un genre en début de challenge entre la Fantasy et la SF. Ils ont tous deux des sous-genres, dans cette catégorie vous devrez lire un livre par sous-genre. A vous de voir ce que vous lisez pour le reste de la catégorie.
Catégorie E : Elfe de l'incontournable  - Vous lirez ce que vous voudrez durant ce challenge dans le genre que vous voulez MAIS il vous sera obligatoire de lire 3 livres écrits par des auteurs que l’on qualifie de « classiques » de l’imaginaire. Les incontournables quoi.



J'ai choisi l'échelon Petit pas dans l'ailleurs (8/24), catégorie E
♦ Le Roi Squelette - l'intégrale de Serge Brussolo ♦
Errances, tome 1 de Denis Labbé ♦
Mordred de Justine Niogret ♦
L'Assoupi de Jennifer Tellier ♦
Bourbon Kid, tome 2 d'Anonyme ♦
Le Bâtard de Kosigan, tome 1 de Fabien Cerutti ♦
Le Highlander de D. Lygg - Les Gardiens de l'Ordre Sacré, tome 1 ♦
Sang d'Ombre, intégrale de Nathy ♦

samedi 24 décembre 2016

Philippe II de Macédoine de Jean-Nicolas Corvisier


 Philippe II (v. 382-v. 336), créateur de la phalange macédonienne, vainquit les Grecs à Chéronée (338) et soumit pour deux siècles la Grèce à la tutelle macédonienne, malgré les efforts de Démosthène. Il se préparait à marcher contre Darius III lorsqu'il fut assassiné. Son fils Alexandre réalisa cette ambition en conquérant l'Empire perse... Derrière cette définition de dictionnaire se cache un destin hors norme.
En un quart de siècle, Philippe II, qui s'était imposé dans une Macédoine en pleine dissolution, fit de son royaume un Etat puissant. Il en doubla la superficie, le dota d'un grand pouvoir militaire, diplomatique, économique. Il parvint, ce qui paraissait presque impossible, à réaliser l'union de la Grèce. La Macédoine joua alors un rôle majeur, au carrefour entre le monde grec traditionnel, le Sud-Balkan et le monde asiatique. C'est Philippe II qui créa les conditions permettant le fulgurant destin d'Alexandre et ouvrant la voie à la conquête romaine, forgeant pour des millénaires l'avenir de l'Europe.
Derrière son oeuvre, il faut également percevoir l'homme. Le roi poursuivit-il ses buts sans relâche, pendant un quart de siècle ? Sut-il mettre une vie privée, quelque peu agitée, au service de son idéal ? Par une synthèse particulièrement complexe, sachant à la fois utiliser ses qualités et ses défauts, ses forces et ses faiblesses, il parvint en tout cas à être l'homme d'un grand dessein, même prématurément interrompu.

 J'ai toujours préféré le père au fils (trop colérique, trop emporté, trop blond !!!^^) même si le premier souffre d'une légende noire. En effet, Philippe a été calomnié par ses contemporains (Démosthène en particulier) et les sources (à noter que ces sources étaient essentiellement à caractère athéno-centriste). Le roi de Macédoine a souvent été présenté comme un incapable, un débauché et un ivrogne - rien que cela - alors qu'il a régné durant 25 ans, doublé la superficie de son royaume, et réalisé l'unité de la Grèce (ce que ne lui ont pas pardonné les Grecs, et surtout les Athéniens, davantage sensibles à la perte de leur indépendance), mais le règne de son fils Alexandre a ensuite totalement éclipsé le sien...

On ne sait pas si Philippe a suivi un plan préconçu depuis des années pour atteindre son objectif (il avait besoin d'unifier la Grèce pour se concentrer ensuite sur la Perse), toujours est-il qu'il a su saisir les opportunités qui s'offraient à lui pour consolider ses alliances et imposer la présence macédonienne. Il a souvent préféré la diplomatie et les intimidations aux batailles, n'hésitant pas à utiliser la trahison ou la corruption.

Dans un royaume en pleine déliquescence, il a su tisser des liens personnels avec les nobles pour éviter les révoltes, s'attirer la loyauté de ses soldats en ne se ménageant pas lui-même et en imposant une discipline stricte. Il a sorti son royaume des crises régulières qui le secouaient en instituant des réformes tant militaires (la création de la fameuse phalange macédonienne) qu'économiques.

L'auteur dresse un portrait de la Grèce et de la Macédoine avant l'avènement de Philippe, décrit le caractère du roi, liste ses interventions successives, aussi bien militaires que diplomatiques, en Grèce ou aux frontières de la Macédoine pour imposer son pouvoir ou pacifier ces régions. D'ailleurs, j'ai trouvé que les parties sur la diplomatie et les batailles comportaient parfois des redites.

Je trouve Philippe de Macédoine fascinant... complexe mais fascinant... Cette fascination se ressent  jusque dans les écrits de ses détracteurs qui se complaisent par ailleurs à condamner les vices du roi, innombrables selon eux. Personnellement, je trouve que le monarque se démarque remarquablement de ses prédécesseurs en ne faisant pas assassiner son neveu Amyntas après l'avoir écarté de la couronne qui lui revenait de droit, alors que c'était une "tradition" de sa dynastie (son fils Alexandre puis les diadoques n'auront pas par la suite les mêmes scrupules que lui, loin de là !!).
Pour les défauts évoqués en début de chronique, la débauche que lui reprochent ses contemporains fait sûrement référence à la polygamie du roi, qui voyait le mariage comme un moyen diplomatique de régler certains problèmes militaires, et l'ivrognerie au fait que les Macédoniens, contrairement aux Grecs, buvaient leur vin pur, non coupé d'eau et que les banquets étaient un moyen de consolider les liens du roi avec l'aristocratie. Evidemment, l'image de Philippe, titubant pour faire taire son fils aux prises avec Attale, l'oncle de la nouvelle femme du roi, est restée dans la mémoire, et surtout l'insulte d'Alexandre saluant la chute du roi : "Macédoniens, s'écria-t-il, voilà cet homme qui se préparait à passer d'Europe en Asie, et qui, en passant d'une table à une autre, se laisse tomber" (Plutarque)...

 J'avais découvert Philippe grâce à mes cours à l'Université, et depuis, il fait parti de mes personnages historiques préférés, et ce fut un plaisir de se plonger dans sa biographie...
(sources : Babelio)

 Jean-Nicolas Corvisier, né en 1952, est professeur des universités Agrégé d'histoire, docteur ès lettres. Il a été Maître de conférences à l'Université Paul Valéry, Montpellier III (en 1993) puis professeur d'histoire ancienne à l'Université d'Artois. Il est directeur du CRUSUDMA (cercle de recherches urbanisation, sociétés urbaines et démographies dans les mondes anciens). Il a notamment publié Philippe II de Macédoine (2002), et Guerre et démographie dans le monde antique (2006).
 Challenge "L'Odyssée grecque"
 Challenge "L'Odyssée grecque" : 19/100
Challenge Histoire
 Ma 69ème participation au challenge de Lynnae -
Challenge organisé par Iluze (11/12)
Logo Livraddict
 babelio
booknode