mardi 26 mars 2013

Challenge "Borgia" proposé par A-Little-Bit-Dramatic

Eh bien voilà, j'ai encore succombé à un challenge... Mais comment résister à cette virée dans l'Italie de la Renaissance, dans ce monde de rayonnement culturel et de bouillonnement guerrier ? Et puis, je dois avouer que la figure de Cesare Borgia me fascine un peu, beaucoup, à la folie, passionnément...

Mais laissons la parole à A-Little-Bit-Dramatic :

Challenge "Borgia" proposé par A-Little-Bit-Dramatic

Qui ne connaît pas cette scandaleuse famille du XVème siècle italien ? Scandaleuse, oui, mais ô combien intéressante, vous n'êtes pas d'accord ?
La mode Borgia du moment m'a donné l'idée de créer ce challenge. Comme vous pouvez vous en douter, il concernera avant tout nos lectures, mais vous pouvez aussi regarder les deux séries qui ont été tournées sur la famille : The Borgias (série américaine produite par Showtime) et Borgia (série européenne diffusée en France sur Canal +). 
 
Alors, ça vous tente ? 
 
Le but du jeu est donc de lire tout ce qui traite de la famille : correspondance, romans, biographies. Tout est accepté dans ce challenge, si, bien évidemment, ça parle des Borgia ou bien de l'un des membres de la famille. Cela me va aussi. :) Les romans où les Borgia ne sont pas forcément les personnages principaux mais dont l'intrigue se passe à Rome à la fin du XVème, sous le pontificat d'Alexandre VI et dans laquelle les membres de la scandaleuse famille sont présents sont acceptés aussi. Je vous donne un exemple : dans La Reine de Lumière, de Mireille Calmel, il est question des Borgia dans le tome 1, je crois, pendant un assez long moment. On y retrouve le pape et son fils César. Vous pouvez faire compter ces livres dans le challenge si vous souhaitez les lire ou les avez déjà lus. :)
 
Le challenge sera illimité dans le temps. 
 
Si vous voulez vous inscrire, vous pouvez le faire sur cet article
Si vous avez d'autres idées, vous pourrez me les communiquer. Les idées de bannières sont les bienvenues aussi.  ;) En espérant que ce challenge vous plaise. 
 
Si vous vous inscrivez en ayant déjà lu quelques livres traitant du sujet, vous pourrez les rajouter au challenge sans problème. :) Je dis ça parce que c'est mon cas.  :D
 
Alors, des volontaires ?  ;)
 

mes participations

Du sang pour le pape (BD) - Borgia, tome 1 ♦
Le pouvoir et l'inceste (BD) - Borgia, tome 2 ♦
Les Flamme du Bûcher (BD) - Borgia, tome 3 ♦
Tout est Vanité (BD) - Borgia, tome 4 ♦
César Borgia (poème) - Poèmes saturniens

à venir...

♦ La Cyprina (roman) ♦
♦ L'Orichalque (roman) ♦
♦ Le Prince (traité politique) ♦
♦ Les Borgia (biographie d'Ivan Cloulas) ♦
♦ L'obsession Vinci (roman) ♦
♦ Borgia ! (roman de Zévaco) ♦
♦ Jean Canolle, Moi et les Borgia, mémoires horrifiques et burlesques de Michelotto Corella, tueur attitré de César Borgia, Robert Laffont, Paris, 1978♦
♦ Léonard et Machiavel de Boucheron ♦
♦ Deux soeurs pour Léonard de Karen Essex ♦

jeudi 14 mars 2013

Challenge austenien et challenge P&P organisés par Alice

 

Alice organise depuis 2011 un challenge autour de sa passion pour Jane Austen et ses livres... ainsi que sur les adaptations cinématographiques et la paralittérature austenienne !

Challenge austenien organisé par Alice

 

Niveau :
Henry Tilney
> 2 livres de Jane Austen, 2 livres de paralittérature austenienne, 2 adaptations
 Captain Wentworth > 4 livres de Jane Austen, 4 livres de paralittérature austenienne, 4 adaptations
 Mr. Darcy > 6 livres de Jane Austen, 6 livres de paralittérature austenienne, 6 adaptations.

 

mes participations

Je m'inscris dans la catégorie Henry Tilney...

Georgiana Darcy's Diary (paralittérature) ♦
Catherine Morland
Mansfield Park
♦ Une saison à Longbourn de Jo Baker (paralittérature) ♦

 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~ 

Challenge austenien et challenge P&P organisés par Alice

Comme nous le rappelle Alice, Pride and Prejudice a été édité la première fois le 28 janvier 1813. Ce challenge est donc un hommage rendu pour le bicentenaire de sa publication !
Toutes les lectures ou les film tournant autour de Pride and Prejudice sont donc les bienvenus...

Clôturé le 28 jan. 2014 !

mes participations

Georgiana Darcy's Diary (paralittérature) ♦
♦ Une saison à Longbourn de Jo Baker (paralittérature) ♦

 

mardi 12 mars 2013

La Bataille du rail de René Clément

La Bataille du rail de René Clément

sinopsis

1941-42. La France est partagée en deux zones et la ligne de démarcation est étroitement surveillée par les nazis. Pourtant, des hommes et des femmes continuent à faire passer les courriers et à aider des juifs à s'enfuir. Un chef de gare, surnommé Camargue, et son adjoint, Athos, commandent la Résistance dans leur secteur. Ils organisent les passages de la ligne de démarcation, des sabotages et envoient de précieuses informations en Angleterre. Pour contrer la Résistance, les nazis exécutent des otages. En juin 1944, après le Débarquement, l'envahisseur décide d'envoyer un convoi d'hommes et de munitions en Normandie. L'organisation de Camargue, baptisée «Résistance Fer», s'engage à corps perdu dans le combat...

avis personnel

 Le film se découpe en deux partie distinctes.

La première ressemble à un documentaire où l'on assiste à une série d'actes de résistance et de sabotages. Une voix-off explique les différentes astuces utilisées par les cheminots pour passer le courrier, distribuer des tracts, cacher des juifs ou saboter le matériel et les infrastructures, des petits gestes quotidiens et qui apparaissent comme banals mais qui se révèlent dangereux et lourds de conséquences.

sabotage

Elle se clôture par la scène poignante de l'exécution sommaire de 6 cheminots désignés au hasard en réponse à un énième acte de sabotage: filmés sur le côté, on voit les otages fusillés un à un accompagnés par le chant des sifflets des locomotives actionnés en signe de solidarité par les mécaniciens.

l'exécution

La seconde partie est plus scénarisée, plus narrative : on suit les résistants dans une de leur mission d'envergure, celle de ralentir vaille que vaille le convoi des troupes vers la Normandie au lendemain du Débarquement. Elle donne lieu à des scènes d'héroïsme et de bravoure, le sacrifice désespéré des maquisards contre un train blindé, et plus particulièrement la séquence spectaculaire du déraillement du convoi, filmé par plusieurs caméras et qui est vraiment impressionnante.
Le cercle des résistants cheminots s'élargit : d'un côté, viennent se greffer aux cheminots de la base des cadres SNCF et des retraités, de l'autre interviennent des maquisards en soutien à cette mission.

l'embuscade

Le film pose quelques problèmes d'impartialité et d'objectivité. Tout d'abord, ce film est une commande, passée par la Résistance et la SNCF. Ensuite, tous les cheminots sont présentés comme des résistants spontanés et unis. De plus, il n'y a aucune allusion aux convois de déportation. Il faut replacer le film dans son contexte politique : nous sommes en 1946, dans l'immédiate après-guerre, et le gouvernement veut réconcilier tous les Français, résistants et collaborateurs avec la volonté de De Gaulle de faire passer tous les Français pour des résistants.
Mais ces arrangements avec l'Histoire n'enlèvent rien à l'intérêt du film qui se veut réaliste. Les scènes sont tournées dans les enceintes de la SNCF, avec son matériel et comme figurants ses cheminots dont les trognes noircies de graisse donnent du réalisme et de l'authenticité au film.
C'est tout un corps de métier qui prend vie sous nos yeux, avec ses gestes techniques et ses spécificités. Et plus, même si ici, les cheminots sont magnifiés et idéalisés, le film n'en reste pas moins un témoignage direct sur les astuces et les techniques utilisés par les résistants pour saboter les lignes de chemin de fer, si bien que ce film sera ensuite retiré des salles pour ne pas donner de mauvaises idées aux Vietnamiens alors en conflit avec la France pour obtenir leur indépendance...

mécanicien

Appréciation :

note : 4 sur 5

Fiche détaillée

Réalisateur > René Clément
Scénaristes > René Clément & Colette Audry
Musique > Yves Baudrier
Photographie > Henri Alekan
Montage > Jacques Desagneaux
Production > Coopérative générale du cinéma français
Genre > comédie dramatique
Sortie > 1946
Durée > 90 minutes
Pays d'origine > France

Acteurs principaux :
Tony Laurent > Camargue
Lucien Desagneaux > Athos
Robert Leray > le chef de gare
Léon Pauléon > le cheminot prisonnier
Redon > le mécanicien
Charles Boyer > le narrateur
François Joux > un cheminot

 

bande annonce

 
La Bataille du rail ( bande annonce ) par guiderapide2

récompense

Festival de Cannes 1946 :
Grand Prix International de la mise en scène
Prix du Jury International

divers

Challenge "En train de lire" organisé par Aux bouquins garnis

Challenge "En train de lire" organisé par Béa.