mercredi 16 mai 2018

King Helios, tome 1 de Belinda McBride - Le souverain perdu

"Quiconque sait ce que c'est que le tumulte et l'activité d'une ville commerçante d'Amérique ne reconnaîtrait point, dans le repos qui règnent maintenant dans l'ancien marché de Rhode-Island, une place comptée dans ses jours de prospérité au nombre des ports les plus importants de toute la ligne de nos vastes côtes."
  
Vaincu et amnésique, le roi Hélios est vendu par ses ennemis pour devenir un prostitué dans un des pires bouges de la galaxie. Lorsque son fidèle second, le capitaine Griffin, le retrouve enfin, il ne se doute pas de la tâche qui l’attend. Non seulement il lui faut rendre la mémoire à son roi, mais aussi résister aux avances de ce dernier qui continue d’obéir à son conditionnement d’esclave sexuel. Et lorsqu’enfin Hélios retrouve ses souvenirs, les problèmes ne disparaissent pas pour autant, car le retour du souverain perdu pourrait bien compromettre les plans de ceux qui avaient profité de son absence.
J'avoue que j'ai acheté ce livre un peu à cause de sa magnifique couverture (oui, cette raison est parfaitement superficielle et je l'assume), mais aussi parce que le premier chapitre lu sur Amazon m'avait paru vraiment engageant avec une histoire se déroulant dans un univers de space-opera intrigant. De plus, j'ai un faible certain pour les histoires traitant de princes déchus et asservis. Malheureusement, si les premiers chapitres ont tenu leurs promesses et m'ont enchantée, les désillusions m'ont progressivement rattrapée...

Plus l'histoire avance et plus elle perd en intensité et en rythme. En outre, il lui manque un univers davantage fouillé : tout n'est qu'effleuré, et c'est dommage car les rares descriptions que nous en avons sont très immersives. Les épisodes clés de l'intrigue se déroulent hors cadre et nous sont délivrées à travers les dialogues des personnages. Je n'aime pas du tout ce procédé narratif qui donne toujours un côté artificiel à l'histoire et une impression de maladresse. Les révélations de trahison paraissent anecdotiques, tombant au détour d'un dialogue comme si l'auteur devait s'en débarrasser au plus vite. En outre, certains épisodes se contredisent à quelques chapitres d'écart
/!\Attention spoiler/!\ à un moment, on apprend que Griffin et Hélios n'ont jamais été amants avant que le capitaine ne le retrouve, puis qu'ils ont fait ménage à trois avec la femme de Griffin et avant la captivité du prince./!\Fin du spoiler
 La fin est précipitée, sans surprise ni véritable retournement de situation.

Concernant la traduction, passé les premiers chapitres, elle m'a beaucoup gênée. Elle a commencé à devenir moins fluide à partir du chapitre cinq environ comme si une autre personne avait pris le relai. Parfois, on avait l'impression que c'était traduit littéralement tant la phrase en français était incompréhensible ou bizarre... Ajoutez à cela des fautes d'orthographe, de grammaire et de conjugaison, gâchant la lecture par leur répétition.

 J'ai lu ce livre en juillet 2017 mais n'ai pas eu le courage d'écrire cette chronique avant aujourd'hui tant la déception l'a emporté sur mon engouement du début...

En bref :

Les + : la première apparition du prince, totalement fascinante ainsi que sa rencontre avec son client ;
Les - : une traduction parfois approximative ; un potentiel gâché ; des fautes de grammaire et de conjugaison en VF
(sources : Goodreads)

Belinda McBride est un auteur primé et classé dans les meilleurs ventes de romance érotique. Elle vit dans le nord de la Californie avec sa famille et des huskies sibériens.
Diplômée de l'
Université d'État de Californie à Chico, elle a réussi à assister à la fameuse fête étudiante sans être une seule fois saoule, arrêtée ou apparaître dans la vidéo des Girls Gone Wild. Ses études ont porté principalement sur l'histoire classique et archivistique, l'anthropologie culturelle et le théâtre.
https://parthenia27.blogspot.fr/2016/11/challenge-litterature-lgbt-2-organise.html 
Ma 6ème participation au challenge de Ichmagbücher -  romance gay

 

 Livraddict
  Babelio
 Booknode

dimanche 18 mars 2018

Un bon parti de Curtis Sittenfeld


Merci à 
Masse critique
et aux éditions
https://www.lisez.com/presses-de-la-cite/6
pour ce partenariat !
"Bien avant l'arrivée de Chip Bingley à Cincinnati, sa recherche d'une épouse était de notoriété publique."
 
Toutes les mères de famille de Cincinnati sont dans les starting-blocks : Chip Bingley vient de s’installer en ville. Ex-participant d’une émission de téléréalité, il est beau, médecin, riche et CELIBATAIRE. Le parti idéal.
Elizabeth Bennet, de son côté, s'en moque éperdument, d’autant que le jeune homme est toujours accompagné de son collègue, l'insupportable et suffisant Fitzwilliam Darcy. La jeune femmea de toute façon de quoi faire : elle a décidé de redresser les finances familiales malgré la résistance de trois sœurs qui vivent encore au crochet de leurs parents et d’une mère qui soigne ses névroses à coups de shopping en ligne.
Quant à sa sœur aînée, Jane, elle n'a rien trouvé de mieux que de craquer pour le fameux Chip. Et puisque l'attirance semble réciproque, Elizabeth devra encore croiser ce foutu Darcy. Génial.

Quand Babelio m'a proposé cette Masse critique privée, je n'ai pas su résister, et le dieu des livres sait combien je peux me montrer méfiante vis-à-vis des austeneries ! Mais j'étais curieuse de voir évoluer les soeurs Bennet dans notre monde moderne. Et le moins qu'on puisse dire, c'est que je n'ai pas été déçue du voyage ! Cette remarque est à la fois ironique et sincère, car s'il y a du bon dans ce roman, il y a aussi du moins bon, voire du gratiné !

Avant toute chose, il faut savoir que ce roman est un pastiche d'Orgueil et Préjugés, mais un pastiche déjanté, qui va parfois très loin et qui pourrait dérouter les fans de Jane Austen. Les soeurs sont toutes beaucoup plus âgées que dans l'histoire originale et elles ont déjà eu plusieurs aventures sentimentales. En outre, Jane tente de se faire inséminer depuis des années, Elizabeth a une relation avec un homme mariée, Bingley participe à une émission de télé-réalité ! En plus, le pauvre s'appelle Chip ! WTF ! Alors c'est sûr, l'auteure aborde des thématiques de notre époque, et si certaines apportent quelque chose à l'histoire, d'autres sont, je trouve, très mal intégrées à l'intrigue ou mal adaptées à la psychologie des personnages originaux. Par exemple, le fait qu'un des protagonistes soit le candidat d'une émission de télé-réalité pour trouver l'âme-soeur ne me dérange pas en soi mais pourquoi avoir choisi Bingley pour ce rôle ? Cela aurait été plus vraisemblable que ce soit Whickam ou Lydia... En plus, on a du mal à déterminer si Jane et Liz condamnent ce genre de participation car leur posture à cet égard est décrite de façon assez brouillonne.

/!\Attention spoiler/!\Concernant le "plan cul hostile" que Liz propose à Darcy, j'ai bien aimé l'idée, mais que cela a été mal exploité !  Tant qu'à avoir des scènes de baise entre Darcy et Liz, autant envoyer du lourd ! Surtout que lorsque Darcy se rend compte qu'il est amoureux de sa maîtresse, aucune émotion ne se dégage de ces passages, l'écriture restant désastreusement mécanique et plate. /!\Fin du spoiler/!\

Mon ressenti final est assez amer, et c'est bien dommage parce que dans l'ensemble j'ai apprécié la légèreté et la drôlerie du ton. Mais j'ai détesté les cent dernières pages que j'ai trouvées sans intérêt et qui ont tourné à un véritable jeu de massacre. On se croirait avec les Kardashian, c'est pour dire ! J'ai trouvé le traitement de certaines intrigues extrêmement dérangeantes, non pas à cause du thème traité mais à cause de leur invraisemblance par rapport à la psychologie des personnages originaux. De plus, les postures intolérantes de certains protagonistes ne sont jamais vraiment condamnées ou contrebalancées, provoquant un certain malaise chez le lecteur.

En bref :

Les + : un ton léger et drôle ; des situations cocasses et déjantées (mention spéciale à la scène du jeu de société où Lydia et  Kitty font assaut de vulgarité ainsi que celle où Darcy explique ses sentiments par un raisonnement médico-scientifique) ;
Les - : des rôles mal distribués qui ne respectent pas la psychologie des personnages originaux; un  style facile et mécanique ; les motivations des protagonistes parfois confuses ; des fautes d'orthographe dans l'édition française
 "Ses soeurs avaient leurs béguins et leurs amours, leurs comédies et leurs réconciliations, grand bien leur fasse. Mary, elle, avait son paradis."
En 1992, Curtis Sittenfeld n'a que seize ans lorsqu'elle remporte le concours de la meilleure nouvelle organisé par le magazine Seventeen. Et ce n'est que le début d'une longue série de récompenses... Son premier roman, Campus, a rencontré un succès public et critique sans précédent aux États-Unis, tout comme Un bon parti. Cette jeune romancière bourrée de talent est désormais une valeur sûre de la littérature américaine.
https://www.lisez.com/presses-de-la-cite/6

Logo Livraddict
babelio
booknode

mercredi 26 juillet 2017

[Chroniques express] Brisé de Nicola Haken ⎹ Le Charme des Magpie, tome 1 de K.J. Charles


"La douleur est inévitable mais la souffrance peut être évitée."


Auteur : Nicola Haken
Éditions : MxM Bookmark
Collection : Romance
Parution VF : 2017
Parution VO : 2016
Titre VO : Broken
Traduction : Camille Wright (de l'anglais GB)
Genre : Romance contemporaine
Format : Kindle 
Pages : 358

Résumé :
Quand Theodore Davenport entreprend d’échanger son boulot sans intérêt pour une véritable carrière, il franchit les portes de Holden House Publishing avec enthousiasme et détermination, bien décidé à réussir. Il prend ses aises dans son nouveau job, se fait de nouveaux amis, et rêve d’atteindre les sommets de la hiérarchie.
Son plan suit son cours, jusqu’au jour où il rencontre James Holden, P.-D.G. de Holden House.

James Holden n’arrive pas à oublier sa rencontre avec l’homme timide qu’il a croisé dans les toilettes d’une boîte de nuit la semaine précédente, et quand il découvre que celui qui hante ses rêves n’est autre que l’un de ses employés, il ne peut s’empêcher de lui courir après.
Juste pour s’amuser... c’est ce que James se dit. Il ne peut se permettre de développer des sentiments pour quelqu’un qui ne les lui rendrait jamais, en tout cas pas une fois qu’il apprendrait qui il est réellement. James croit que personne ne mérite le fardeau d’être attaché à lui. C’est un homme compliqué. Blessé. Difficile. Exigeant.

Brisé.

Mon avis :
Le début du roman ne laissait aucunement présager la tournure, surprenante, qu'allait prendre cette histoire, apparemment écrite sur le même moule que tant d'autres romances contemporaines à la mode. En effet, on a l'impression que l'on va avoir droit à une énième romance sur la relation conflictuelle et passionnelle entre un patron dominateur et arrogant et son employé rebelle mais incapable de s'y soustraire. L'insupportable James Holden mène une vie sexuelle aussi instable que débridée. Quand il se rend compte que son coup d'un soir dans les toilettes d'une discothèque n'est autre que son nouvel employé, il décide, contrairement à ses habitudes, de le remettre dans son lit une dernière fois, stimulé par la farouche résistance que lui oppose Theodore Davenport. Or, lors d'une soirée, l'arrogant PDG va se montrer anormalement exalté, comme s'il était sous l'emprise de drogues. Progressivement, le lecteur, en même temps que Theodore, va découvrir le terrible secret que cache cet homme froid et autoritaire et dont il a affreusement honte. C'est d'ailleurs cette honte qui l'isole des autres et le fait paraître aussi odieux.
La narration alternant successivement les points de vue de Theodore et James, on ressent toutes les émotions et les souffrances qui les étreignent : l'amour et le sentiment d'impuissance pour le premier, l'amour et le sentiment d'indignité pour le second.
J'ai adoré découvrir ce couple terriblement attachant. La thématique, que je n'avais jamais vu abordée dans une romance, est dure, douloureuse. Certains passages sont vraiment déchirants. Mais j'ai aussi beaucoup ri.
Bref, une romance extrêmement touchante avec des personnages profonds et que je recommande. James Holden risque de vous marquer durablement...

D'autres avis : Livraddict ♦ Babelio ♦ Booknode
Challenges : La littérature LGBT de Ichmagbücher -


 "Il sentait l’épouvantable détresse envahir son cœur et sa gorge de sa grisaille désespérée, l’empêcher de respirer, lui donner la nausée devant la certitude de sa propre vilenie."

Auteur : K.J. Charles
Éditions : Milady
Collection : Slash
Parution VF : 2016
Parution VO : 2013
Titre VO : A Charm of Magpies, book 1: The Magpie Lord
Traduction :Pascal Tilche (de l'anglais GB)
Genre : Romance fantastique
Format : ePub
Pages : 286

Résumé :

Jamais un lord n’a été aussi envoûtant

Exilé depuis des années, Lucien Vaudrey ne pensait pas rentrer un jour en Angleterre. À la suite du suicide de son père et de son frère, il hérite d’un comté ainsi que des ennemis de sa famille… Afin de se débarrasser d’une malédiction qui l’incite lui aussi à se donner la mort, il se tourne vers un magicien spécialiste des forces occultes, Stephen Day. Très vite, celui-ci tombe sous le charme ravageur de Lucien, qui ne cache pas son envie de le mettre dans son lit. Troublé, Stephen perd peu à peu ses pouvoirs. Mais lorsqu’une série de machinations se referment sur Lucien, Stephen sait qu’il doit les déjouer, sinon la Grande Faucheuse sera leur seule compagne.

Mon avis :
Contrairement à ce que le résumé de l'éditeur pourrait laisser penser, l'intrigue n'est pas tant centrée sur la romance (assez peu présente finalement) que sur l'enquête paranormale visant à expliquer les circonstances de la mort du père et du frère de Lord Crane et délivrer ce dernier d'une emprise maléfique. L'auteure nous offre un assez bon mélange entre récit fantastique et historique mais qui manque malheureusement d'approfondissement pour être totalement convaincant : j'aurais aimé avoir plus de descriptions  sur le manoir familial où se déroulent tous ces événements lugubres pour mieux m'imprégner de l'étrangeté inquiétante des lieux ; de même, l'époque historique reste floue, même si on devine à certaines allusions ou détails que les héros évoluent à l'ère victorienne.
Concernant les personnages, j'ai bien aimé l'anticonformisme de lord Crane (même s'il a un peu trop tendance à jurer comme un charretier) et l'aspect effacé, voire tristement banal de Stephen Day, le magicien, mais dont le charme puissant se révèle au fur et à mesure de l'histoire. J'ai trouvé leur histoire d'amour vraiment rafraîchissante (même si parfois l'amorce des scènes sensuelles entre eux paraissait parfois abrupte), loin du prétexte putassier de certaines romances anglo-saxonnes.
Par ailleurs, tout le background autour de la légende familiale est fascinant ; j'ai ainsi beaucoup aimé la scène de magie finale qui touche les tatouages et les objets symboliques de la maison. Dommage que la résolution de l'enquête soit un peu trop précipitée vers la fin alors que jusque là K.J. Charles avait pris le temps de poser l'intrigue et ses personnages...
D'autres avis : Livraddict ♦ Babelio ♦ Booknode
Challenges : La littérature LGBT de Ichmagbücher - Littérature de l'Imaginaire organisée par Amarüel -

mardi 25 juillet 2017

[Lecture commune] Le Trône de fer de George R.R. Martin - Intégrale tomes 1 à 5


Salut à toi vagabond, mendiant, ou noble bâtard !

Alors que j'ai lu les tomes 1 à 12 (découpage français) avant la sortie de la série HBO, je n'ai depuis lors même pas commencé le dernier tome publié (alors que j'ai dans ma PAL l'intégrale tome 5 en  VO depuis 2013, en VF depuis 2015, et en ebook VO depuis 2014)...

Je me suis dit que cela ne pourrait que m'encourager à finir la saga en organisant cette LC, en la recommençant depuis le début... et qui sait ? The Winds of Winter sera peut-être sorti ou sur le point de l'être quand on arrivera à la fin de cette LC ? (on peut toujours rêver !! ^^)


Bref, n'hésitez pas à rejoindre cette Garde de Nuit livresque, frères et sœurs jurés, même si la garde sera longue et semée d'embûches ! Mais gaffe, toute désertion sera punie de mort !... mais nan, j'déconne ! reviendez mes petits corbacs...

Donc, pour ceux qui auraient le courage de tenter cette aventure avec moi, à quel rythme pensez-vous que nous devrions lire chaque intégrale ? Tous les deux mois ? Trois mois ? Quatre mois ?

J'éditerai ce message pour établir le calendrier et le nom des courageux participants !

Et n'oubliez pas ceci : Valar morghulis !

Alors, des aspirants patrouilleurs ?

Calendrier de lecture :

Intégrale tome 1 (VO : A Game of Thrones) : août - fin octobre
Intégrale tome 2 (VO : A Clash of Kings) : novembre 2017 - fin janvier 2018
Intégrale tome 3 (VO : A Storm of Swords) : février - fin mai 2018
Intégrale tome 4 (VO : A Feast for Crows) : juin - fin août 2018
Intégrale tome 5 (VO : A Dance with Dragons) : septembre - novembre 2018



Intégrale, tome 1 (2 tomes VF : Le trône de fer & Le donjon rouge)
Intégrale, tome 2 (3 tomes VF : La bataille des rois, L’Ombre maléfique & L’Invincible Forteresse)
Intégrale, tome 3 (4 tomes VF : Les Brigands / Intrigues à Port-Réal, L’Épée de feu, Les Noces pourpres & La Loi du régicide)
Intégrale, tome 4 (3 tomes VF : Le Chaos, Les Sables de Dorne & Un festin pour les corbeaux)
Intégrale, tome 5 (3 tomes VF : Le Bûcher d'un roi, Les Dragons de Meereen & Une danse avec les dragons)
Participants :

Intégrale 1 (31/10/17)
Alhena (à confirmer)
AliFantasque
Anibio
anna15
Bibliochat
cerisia
Celystine
Delphine.B
Fille de lune
flora34
Heo

Avis de Heo : Au niveau de l'histoire, elle m'a beaucoup plu mais c'était sans surprise puisque je connais bien la série et que je savais donc en m'y engageant de quoi ça parle. :p C'est un genre qui me plaît et qui fonctionne très bien sur moi, et je le savais dès le départ. J'ai trouvé le style d'écriture un peu lourd (phrases à rallonge et au découpage parfois étrange) mais tout de même bien lisible. Le vocabulaire est assez soutenu mais comme je l'ai lu sur liseuse, un petit clic pour avoir la définition alors ça ne m'a pas posé de problème ^^ En tout cas j'ai envie de lire la suite, et le début de la série étant très fidèle aux livres, j'ai surtout hâte de découvrir les points de divergence.
Ichmaglesen
Le-Gollum (à confirmer)
Lilie_a94
lilium
mamzellefrog
Noeliaa
Parthenia
Thrr-Gilag
vuhj
Zomento

Intégrale 2 (31/01/18)
AliFantasque
anna15
Bibliochat
Calou-Maë
Candyshy
Celystine
cerisia 
Ewatoppno
Fille de lune
flora34
Heo
Mermaid Queen
mistigris
Noeliaa
Intégrale 3 (31/05/2018)

Intégrale 4 (31/08/2018)
lemillefeuilles
Ritw

mercredi 19 juillet 2017

De Brocéliande en Avalon - Anthologie rassemblée et préfacée par Lucie Chenu (Collectif)


"L'air était si lourd, le ciel si bas, que des nuages pesaient sur mon front et me portaient en un étrange état où plus rien n'avait d'importance ; gris, sans nuance aucune, les jours succédaient aux jours, comme autant de gouttes d'une pluie qui mouillerait en vain le bitume du sol."
 
De la forêt de Brocéliande à l'île sacrée d'Avalon, chevaliers de la Table Ronde et Dames du Lac se réincarnent à notre époque. 
Mais les héros médiévaux sont-ils armés pour notre temps ? 
Avec humour ou nostalgie, avec bruit et fureur épique ou dans la tragédie, de leurs plumes poétiques, neuf parmi les meilleurs écrivains de fantasy font vivre ou revivre à Perceval, Galaad, Arthur et Morgane, Merlin et Viviane, Lancelot et Guenièvre, Owein et Luned, des aventures mythiques, dans des univers modernes, futuristes ou uchroniques.

Les auteurs : Jean Millemann, Adam Roy, Deirdre Laurin, Rachel Tanner, Nathalie Dau, Lionel Davoust, Megan Lindholm (alias Robin Hobb), Pierre Bordage, Léa Silhol.
Je dois avouer que je me suis laissée abuser par la magnifique première de couverture, illustrée par John Howe, et que je n'ai, du coup, pas totalement fait attention à la quatrième de couverture qui spécifiait bien pourtant que ce recueil de nouvelles mettaient en scène les héros du cycle arthurien propulsés à notre époque ! Passés les premiers instants de déconfiture, je me suis dit que cela pourrait être intéressant de découvrir le comportement et la faculté d'adaptation de ces héros de légende au XXIème siècle.

Au final, à part dans quelques nouvelles, je n'ai pas été frappée par l'exploitation de cet aspect anachronique ou décalé. Certaines mettent l'accent sur l'amour contrarié des couples emblématiques de la légende, quant d'autres soulignent les motivations ambigües et pas forcément avouables liées à la Quête. On rencontre tour à tour un Merlin amnésique, un Lancelot traqué comme dangereux "serial-killer", une Morgane astrologue, un Galaad musicien rebelle et désenchanté... On suit une enquête policière, une réconciliation avortée, une association de voisins luttant contre l'expulsion injuste programmée par une multinationale peu scrupuleuse,...

Et la Dame sourit.
- Qu'est le Graal , pour toi ?
- La coupe de tes lèvres, répondit Owein. Le cercle de tes cuisses. Le chaudron de ton ventre, d'où je viens et où je retourne.
(Owein, page 117)

Les nouvelles sont assez variées pour maintenir notre intérêt, même si le thème principal de la réincarnation limitée à notre monde contemporain peut donner à la longue une impression de redondance, d'autant que ce sont souvent les mêmes personnages qui sont évoqués, comme Merlin ou Morgane. Mais le ton employé diffère vraiment d'une nouvelle à l'autre : on passe de l'onirisme à un pastiche complètement déjanté, sans oublier la chronique "ennuyeuse" d'une auteure ayant perdu l'inspiration...
Alors évidemment, certaines nouvelles m'ont moins touchée, voire laissée sur ma faim (parfois le début était confus ou la chute mal amenée gâchant son impact), mais d'une manière générale, j'ai apprécié cette lecture, goûtant la poésie de certains passages ou éclatant de rire suite à certains clins d'œil ou références.


Nouvelle préférée : Lancelot aux enfers
J'adore : L'Île close
J'aime beaucoup : Retour sous l'hêtre, Fort 53 & Locataires découpés

En bref :

Les + : des récits au ton très varié ; des passages très poétiques ou drôles ; une réflexion subtile sur la Quête
Les - : l'aspect anachronique et décalé pas assez exploité ; un contexte parfois confus ; une palette de personnages légendaires réduite aux mêmes
 "Où que je sois, quoi que je fasse... la guerre, j'ai l'impression que je n'ai fait que ça tout au long de mes vies."
https://parthenia27.blogspot.fr/2012/10/challenge-legende-arthurienne-propose.html
 Ma 14ème participation au challenge d'Aethelthryth.
https://parthenia27.blogspot.fr/2016/12/challenge-de-l-organise-par-amaruel-5e_25.html
Challenge Littérature de l'Imaginaire organisé par Amarüel (9/24)

Challenge "ABC 2017 - Littératures de l'imaginaire..." organisé par Mariejuliet
  Ma 5ème participation au challenge de Mariejuliet -
 
https://parthenia27.blogspot.fr/2017/01/challenge-un-genre-par-mois-2017_8.html
Challenge Un genre par mois organisé par Iluze (7/12)
 Livraddict
  Babelio
 Booknode

(sources : Nautiljon)

dimanche 16 juillet 2017

Déferlante de Lily Haime

"Les flammes dansaient devant nos yeux, bien à l’abri d’un foyer que nous avions délimité avec des pierres."
 
« C’est avant tout une histoire entre l’homme et la mer ; entre le cœur et les vagues. »

Lill surfe depuis qu’il sait marcher. Il adore Malibu, cette vie entre le sable et l’eau ; son père et ses amis, la tranquillité de son quotidien. Tout pourrait être parfait, sans remous et sans houle, si Lara, sa grande sœur, n’avait pas débarqué de New York quelques années plus tôt. Si elle n’était pas comme un rappel constant que Diane, leur mère, n’a jamais voulu de lui. Quand il regarde Lara, Lill a l’impression de ne pas être « assez »…
Un sentiment qui le hante depuis son plus jeune âge.
Un sentiment qu’il voudrait ignorer mais qui tourne dans sa tête – dans son cœur – de plus en plus vite lorsqu’il rencontre le petit ami de Lara.
Aidan…
Aidan qu’il aimerait détester, mais par qui il ne peut s’empêcher d’être intrigué.
Aidan qui le met mal à l’aise, qui le regarde et qui le voit vraiment.
Aidan qui sera là à l’aube des plus beaux jours. Au crépuscule des plus sombres…

« C’est une histoire entre l’océan et moi. »
Ce roman m'a procuré un bienheureux moment d'évasion mais aussi beaucoup d'émotions ! On suit les journées de Lillian Monroe - Lill pour ses proches - jeune lycéen de 17 ans accro au surf dont il a adopté la philosophie de vie.
Lill a l'insouciance de sa jeunesse, mais possède également une grande maturité (enfin, jusqu'à un certain point !^^), développée précocement par l'absence d'une mère, qui a préféré abandonner ses droits parentaux quelques mois après sa naissance contre la sécurité financière procurée par un homme d'affaires new yorkais. Il a été élevé à Malibu par son père Clay, qu'il admire et aime plus que tout. Ses amis surfeurs forment autour de lui une tribu turbulente et très présente mais qui ne suffit pas à guérir ses blessures d'enfant rejeté. Sa vie est bouleversée le jour où sa sœur aînée Lara, qu'il déteste, ramène chez eux son petit ami, le brillant étudiant en art Aidan Cross, pour lequel il éprouve immédiatement une antipathie aussi inexplicable que profonde. Est-ce à cause de son lien avec cette sœur haïe (Lara, contrairement à lui, n'a pas été rejetée par leur mère) ? Ou de son regard vert extrêmement perturbant, allié à une attitude qu'il juge insupportablement suffisante ? Toujours est-il que Lill se met à avoir un comportement très agressif vis-à-vis de cet intrus, provoquant parfois la stupeur de ses amis voire la colère de son père, qui ne le reconnaissent plus.

La narration est racontée la plupart du temps du point de vue de Lill, si bien que l'on est au cœur de ses tourments, ses emballements, sa fougue, ses emportements, bref, ses pensées les plus intimes. Et cela est vraiment très bien retranscrit. D'ordinaire, je ne suis pas friande de la narration à la première personne, mais là, je dois dire que je me suis laissée emporter dans l'univers de Lill, de qui l'on devient du coup très proche. L'auteure nous livre la moindre de ses réflexions, et c'est très agréable de voir dans une romance un tel soin apporté à la psychologie du héros.
Comme on découvre Aidan à travers le regard défavorable de Lill, on a du mal à le cerner au début, d'autant qu'il paraît un peu hautain et moqueur. En tout cas, c'est un personnage qui m'a beaucoup intriguée et beaucoup plu, et ce de plus en plus au fil de l'histoire. Pour tout avouer, il a même volé la vedette à Lill, qui parfois m'agaçait avec son foutu entêtement. J'ai beaucoup aimé le caractère posé d'Aidan, sa patience infinie, sa retenue, la fascination qu'il éprouve vis-vis de la liberté sauvage de Lill.

Par contre, le roman a les défauts de ses qualités. A force de voir disséquées les pensées du héros, une certaine lassitude finit par s'installer, tout comme la présence plus qu'envahissante des amis de Lill. J'avais envie de souffler par instants, de les chasser de la pièce pour me retrouver seule avec les deux héros et qu'ils se retrouvent également...


En bref :

Les + : des personnages profonds, principaux comme secondaires, bien développés et caractérisés ; l'aura de mystère autour d'Aidan Cross ; une très belle histoire d'amour ; de belles descriptions du monde du surf
Les - : une intrigue qui finit par tirer en longueur
(sources : Babelio)

Auteure française de romance gay, Lily Haime habite en Nouvelle Calédonie.
https://parthenia27.blogspot.fr/2016/11/challenge-litterature-lgbt-2-organise.html 
Ma 3ème participation au challenge de Ichmagbücher -  romance gay
 
https://parthenia27.blogspot.fr/2016/12/challenge-des-12-themes-organise-par.html
Challenge organisé par A-Little-Bit-Dramatic (7/12)
http://www.livraddict.com/biblio/livre/l-enchanteur-1.html
 babelio
https://booknode.com/l_enchanteur_015479